A l’initiative de Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, le groupe de travail national dédié à la reprise des déchets du bâtiment, a été installé ce jour. Il s’inscrit dans le cadre de la feuille de route pour l’économie circulaire.

Sur 296 millions de tonnes de déchets produits par les activités économiques chaque année, 42 millions proviennent des déchets du bâtiment.

Depuis le 1er janvier 2017, la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) oblige les distributeurs de matériaux du bâtiment à organiser la reprise des déchets issus des chantiers de construction. Mais cette démarche reste aujourd’hui coûteuse pour les usagers du service (artisans, sous-traitant, etc.).

Le ministère de la Transition écologique et solidaire souhaite donc aller plus loin en associant tous les acteurs de la filière (metteurs sur le marché, distributeurs, professionnels du déchet, artisans…) pour rendre efficace et gratuite la reprise des déchets du bâtiment.

La première réunion du groupe de travail « reprise des déchets du bâtiment », conduite par M. Jacques Vernier et constituée de représentants des collectivités, de l’Ademe, des fédérations professionnelles et des administrations concernées, a lancé les travaux de concertation en vue d’aboutir à cette reprise gratuite à l’horizon du 1er janvier 2020.

Le groupe de travail aura pour objectif de :

  • Mailler le territoire de points de reprise en fonction des besoins des territoires ;
  • Rendre l’accessibilité des points de collecte cohérente avec les contraintes des professionnels ;
  • Mettre fin aux dépôts sauvages ;
  • Désaturer le réseau de déchetteries des collectivités locales ;
  • Améliorer la gestion et le traitement à terme des déchets du bâtiment en favorisant le tri pour valorisation, réemploi et recyclage.

en savoir plus, communiqué de presse