La conjoncture du dernier trimestre connue ne permet pas de poser un regard positif sur les perspectives à court terme tant dans le bâtiment que dans les travaux publics. Les mises en chantier continuent de baisser massivement préfigurant un volume d’activité construction très critique. Cette situation est confortée par l’opinion des chefs d’entreprises qui expriment un sentiment d’inquiétude. Inquiétudes relayées par des carnets de commande atones.