Cette journée, qui s’inscrit dans un agenda commun pour la cinquième année consécutive, est devenue un rendez-vous précieux pour la qualité construction.
Cette action phare régionale permet de riches échanges sur des sujets, pour lesquels l’ensemble de la filière est impliqué et dont l’impact est essentiel.

Depuis 2009, l’accent a particulièrement été mis sur la construction neuve, spécifiquement concernée par le relèvement des exigences réglementaires et les enjeux sur la qualité d’usage. Et c’est ainsi que nous avons suivi ensemble les méandres des diverses réglementations thermiques, celles des évolutions en terme
d’accessibilité et les spécificités des règles constructives en zone sismique.

Mais les enjeux qualitatifs sont, eux aussi, constamment réaffirmés au travers des résultats des campagnes de contrôle des règles de construction d’une part, de l’observatoire de la sinistralité d’autre part et nécessitent que nous engagions une réflexion commune aux fins d’amélioration des résultats.

Cette année encore ces thématiques sont au coeur de l’actualité avec les premières réalisations RT 2012 ou le développement des contrôles qualitatifs sur l’ouvrage achevé tel que les tests de perméabilité à l’air et ceux relatifs à la performance acoustique.

L’actualité nous oriente naturellement vers le lancement du Plan de Rénovation Energétique de l’Habitat qui a l’ambition de catalyser le large chantier de la rénovation thermique des logements. Action inscrite dans le plan d’investissement en faveur du logement lancé par le Président de la République. C’est plus de 500 000
logements rénovés chaque année dont 120 000 logements sociaux qui sont la cible de cette ambition.
Au delà des enjeux quantitatifs de réduction des consommations d’énergie, les enjeux qualitatifs sont eux aussi très présents et doivent faire l’objet de toute notre attention.
Les dispositifs d’accompagnement tant en terme de gouvernance permettant une animation à tous les niveaux, national, régional et départemental, que ceux en terme financier, donnent à ce Plan une ampleur sans précédent.

Par ailleurs la réussite de ce dispositif passe par l’implication des professionnels et la reconnaissance de leur spécificité. A cet effet une mention sera mise en place leur permettant de valoriser leur engagement et leur compétence en matière de rénovation : Le "Reconnu Garant de l’Environnement".

Ce plan laisse une large place à l’innovation en matière d’initiatives au travers d’un appel à projets auprès des collectivités afin de répondre territorialement aux besoins. La Région Midi-Pyrénées fait preuve d’imagination et de solidarité puisque 31 collectivités se sont réunies afin de répondre collectivement à cet appel.