Après une année 2016 annonçant les premiers frémissements d’une reprise de l’activité, un regard plus positif peut être porté sur 2017. Cependant cette dynamique est concentrée sur le secteur du logement neuf mais aussi sur l’entretien-rénovation grâce au segment de marché de la performance énergétique des logements. Les politiques publiques ont un effet positif sur ces deux segments.
La construction de bâtiments non résidentiels reste encore fragile malgré des surfaces autorisées en progression. Enfin, dans les Travaux Publics, le 2ème trimestre 2017 voit un retour de confiance des chefs d’entreprises.